Les protections hivernale

Les protections hivernale

L’hiver est à nos portes et l’envie monte de protéger vos végétaux pour l’hiver… Sachez que la majorité des plantes dans nos jardins sont parfaitement adaptées à notre climat et ne requièrent aucune protection hivernale! Pour les exceptions, voici les règles d’or:

Conifères

Les conifères sont probablement les plantes qui trouvent l’hiver le plus long! À l’automne, donnez-leurs beaucoup d’eau pour leur permettre de faire des réserves. Si vos conifères sont situés sous des corniches où la neige s’accumule, vous pouvez utiliser des filets transparents qui tiennent le cèdre en place et qui évitent que celui-ci ne ‘’s’ouvre’’ sous le poids de la neige. Si votre haie de cèdre est face aux vents dominants, une membrane de protection, constituée d’un côté en tissu et plastifié de l’autre peut être utilisé. Pour contrer les chevreuils, il existe un produit très efficace et naturel appelé Bobbex. À essayer!

Vivaces

Les vivaces n’ont habituellement pas besoin de protection hivernale. Si vous avez une plante qui n’est pas rustique dans votre zone, vous pouvez laisser le feuillage en place et protéger les racines avec de la paille.

Arbustes

Seulement quelques arbustes ont besoin d’une protection hivernale: les rhododendrons, les plantes non-rustiques dans votre zone, certains hydrangées macrophylla et les plantes au feuillage persistant comme les buis. Pour les protéger des vents dominants, utilisez des piquets que vous disposerez à environ 30 cm de votre plante. À la mi-novembre, utilisez ces piquets comme support pour votre membrane plastifiée. Le côté plastifié doit être posé vers l’extérieur et le côté en tissu vers la plante. Assurez-vous de laisser un trou d’aération sur le dessus et dans la mesure du possible, faites une forme de tipi pour éviter l’accumulation de neige sur la structure.

Si vous avez une haie d’arbustes qui reçoit la neige poussée par la déneigeuse ou des arbustes situé sous les corniches, attachez les branches avec de la corde de jute ou de chanvre (jamais de plastique) une fois que toutes les feuilles sont tombées au sol. Ainsi, vous éviterez les bris de branches durant l’hiver.

Rosiers

Seulement les rosiers non-rustiques nécessitent une protection hivernale. Les cônes à rosiers sont faciles à installer et très efficaces pour ce genre de plante. Retirez toutes les feuilles au pied de vos plantes et taillez le moins possible votre rosier. En fait, taillez uniquement ce qui ne rentre pas dans le cône et au besoin, procurez-vous un cône plus grand. Malgré tout, il est probable que le bout des tiges gèle à l’hiver et que vous aurez besoin de le tailler à nouveau au printemps. Alors mieux vaut se garder du jeu ! Déposez de la mousse de tourbe au pied de votre rosier et déposez votre cône sur le rosier. Faites quelques trous d’aération sur le coté pour permettre à l’air de circuler à l‘intérieur du cône.

Fruitiers

Les troncs des fruitiers auront avantage à être protégés des rongeurs par des bandes de plastiques en spirale. Enlevez les tôt au printemps.

Quand installer nos protections hivernales

Attendez à la mi-novembre avant de couvrir vos plantes, car une protection installée trop tôt pourrait faire chauffer la plante et la faire mourir avant même l’arrivée de l’hiver. Rappelez-vous que ces protections servent à protéger la plante des grands froids et non des températures fraîches d’automne. Je vous suggère aussi de ne pas attendre le printemps pour retirer les protections. La mi-mars est habituellement une bonne date. Enlevez les protections par une journée nuageuse pour éviter les coups de soleil sur vos plantes.

X